Présentation de l’association INFINITUDE :

photo5« Infinitude » est une association à but non lucratif, initialisée par Monique Simonet et créée dans les débuts de l’année 1992 par Monique et Jacques BLANC-GARIN qui en sont devenus les animateurs bénévoles.

La finalité première d’Infinitude est orientée vers l’aide et le soutien aux personnes vivant l’épreuve du deuil, mais aussi vers ceux qui sont en recherche d’éveil spirituel.

Les moyens qui permettent de satisfaire à ces objectifs sont essentiellement la TCI (TransCommunication Instrumentale) et la TCM (TransCommunication Mentale).

La TCI repose sur l’utilisation d’appareils électroniques permettant d’enregistrer des sons sur un support magnétique, par l’intermédiaire d’appareils d’enregistrements tels que magnétophone, dictaphone, ou directement sur ordinateur, ceci dans le but de recueillir des messages de nos êtres disparus.

La TCM concerne la réception de messages écrits, soit automatiques ou inspirés, par des personnes ayant la faculté de se mettre en liaison spirituelle avec le monde de l’au-delà.

Note particulièrement importante de l’Association INFINITUDE :

« Ces deux moyens de communication permettent, si l’expérience est concluante dans l’un ou l’autre des cas, d’affirmer la validité, sinon d’apporter la preuve, de la Vie après la vie, soit la continuité d’une activité de l’esprit après la mort terrestre.

Il est un fait, parfaitement naturel si l’on ne s’est jamais intéressé au sujet, qu’une telle affirmation est propre à susciter un scepticisme plus ou moins prononcé, mais nos nombreuses expériences, ainsi que celles réalisées au cours du temps à travers le monde, sont là pour le confirmer : nos êtres chers continuent d’exister sur un autre plan de vie »

Vous pouvez visiter leur site   www.infinitude.asso.fr

                                                                                                     en-communion-avec-nos-defunts-194x300                 Couverture-Linfinitude-de-la-vie-192x300

                                                                                            Les deux livres écrits par Monique et Jacques BLANC-GARIN

Le_Messager_94_BF

                                                                                               L’association édite une revue trimestrielle : « Le Messager »

                                                                                                                                              **********

( Je souhaiterai ajouter une note personnelle concernant  « infinitude ». Dans les tous débuts de mon cheminement après le « départ » de ma maman, j’avais adhéré  à cette association dont Monique Simonet, avec qui je correspondais à l’époque, m’avait parlé pour en être la présidente d’honneur ; ce fut à cette période ma rencontre avec Monique et Jacques Blanc-Garin qui en sont les fondateurs.

« Infinitude » dont je fus membre durant douze années œuvre aussi comme nous le faisions dès le début avec « Alpha-Oméga », la première appellation de notre association, et comme nous continuons  de le faire actuellement avec « Source de Vie Toulouse », dans l’éthique du bénévolat pour l’aide aux personnes frappées par l’épreuve du deuil. J’ai vécu des instants merveilleux et de pur bonheur lorsque je fis partie intégrante du comité de cette association qui avait été institué vers 1997. Lors de mon appartenance à ce comité, nous avions au cours d’une de nos sessions, délibéré sur l’éventuelle possibilité de réaliser un objectif qui tenait au cœur de tous les membres du groupe. Nous souhaitions développer auprès du plus grand nombre de personnes en souffrance ou en recherche, une meilleure connaissance de la transcommunication dans l’optique et dans l’ensemble des règles de conduite où elle doit être réellement pratiquée. Pour ce faire avait été ratifié le projet d’entreprendre ce que nous avions appelé un « Tour de France T.C.I », pour être de grandes réunions qui passeraient dans chaque région de l’hexagone et dans lesquelles aussi nous développerions divers sujets sur l’après vie, avec différents conférenciers qui nous suivraient dans notre périple.

A ce jour, ce tour de France continue par l’association, tout autant porteur d’espérance et de réconfort, auquel ils ajoutent des interventions à l’étranger. Je tiens à remercier dans cette parenthèse Monique et Jacques pour leur désintéressement, la chaleur de l’amitié qu’ils me témoignèrent à cette époque, et leur dévouement pour offrir l’espoir vers tous ceux qui l’ont perdu.  Je les remercie encore des beaux souvenirs qui imprègnent  toujours ma mémoire. Yves Linès )

 

photos4⇒ Écoute de quelques voix reçues et commentées par Monique et Jacques BLANC-GARIN :

(N.D.R.L = Pour une meilleure écoute de ces voix, nous les avons dupliquées trois fois à la suite)

 

 

 

  • Jacques et Monique Blanc-Garin étaient en réunion avec une trentaine d’adhérents et à la fin de la séance, Jacques remercie les Invisibles pour leur aide, car chaque participant avait eu des réponses.
    On entend alors: « On est là, mais c’est pas un miracle ah ! ah ! »

    Il s’agit d’une voix entre le chuchotement et la voix normale humaine, obtenue sur un support d’Hébreux enregistré sur cassette.

« On est là, mais c’est pas un miracle ah ! ah ! »

 

  • Cette voix a été obtenue en réunion d’expérimentation à Cogolin, dans le Var, avec des adhérents. Au tout début de la réunion, nous faisons un essai du matériel en enregistrement, puis nous écoutons le résultat pour voir si tout marche bien. C’est alors que nous entendons une voix très claire, reconnue comme étant celle d’Hélène Mich (notre Mamie médium de Nice, décédée en 1998) dire : « Oui, Monique chérie ». C’était exactement la manière qu’elle avait d’accueillir Monique Blanc-Garin lorsque cette dernière lui téléphonait. Sa voix a aussi été reconnue par son fils adoptif qui participait à la réunion. »

          Voix spontanée, dite « constituée », sans support additionnel.

« Oui, Monique chérie »

 

  • En appelant un jeune garçon qui ne parlait pas et ne s’exprimait que par sons sur Terre, il y’a eu la réponse suivante: « Je peux parler aaaaaaahhhh ! ».

    Il s’agit d’une voix « reconstituée », très pathétique et émerveillée de la découverte, obtenue sur support d’Hébreux.

« Je peux parler ah ! aaaaaaahhhh ! »

 

  • Appelant un jeune dans l’Au-delà, Jacques Blanc-Garin lui demandait s’il avait retrouvé sa petite chienne qui était partie après lui. Il répond: « J’ai mis du temps, mais je l’ai retrouvée ».

          Il s’agit aussi d’une voix « reconstituée », obtenue à partir d’un support d’allemand.

« J’ai mis du temps, mais je l’ai retrouvée »

 

  • Ce message a été obtenu lors d’un contact effectué en direction du mari décédé d’une adhérente.

           Il s’agit d’une voix « reconstituée » à partir d’un support représenté par un texte allemand enregistré sur cassette.

 Question de Monique Blanc-Garin : « André profitez de dire quelque chose, profitez de dire ce que vous avez envie de dire » Réponse : « On s’aimera tout’la vie tous les deux »

« On s’aimera tout’la vie tous les deux »

 

  • Lors d’un contact, Monique appelait un homme à la demande de sa femme. Le mari a donné ce très beau message porteur d’un immense réconfort :

« On est pas morts, puisque on est particulièrement avec vous« 

 

  • Un homme informe son épouse de l’endroit où il se trouve, il dit : « Je suis dans une des sphères tranquilles ». Ce qui confirme qu’il y a donc plusieurs demeures dans l’Au-delà, plusieurs sphères, plusieurs plans vibratoires correspondant  à différents degrés (niveaux) d’évolution spirituelle selon le mérite aussi.

« Je suis dans une des sphères tranquilles« 

 

 

lavandes 3