PRÉSENTATION DE LA TRANSCOMMUNICATION AUDIO

La TransCommunication Instrumentale est le nom donné par le professeur Ernst Senkowski, physicien allemand, pour la technique de contact avec les décédés, utilisant tout moyen électronique pour capter des images de décédés (T.C.I vidéo images) et pour enregistrer leurs voix (E.V.P : Electronic Voice Phenomenon).

L’équivalent de l’abréviation T.C.I, en anglais, est I.T.C (Instrumental TransCommunication).

La TransCommunication Instrumentale, ou T.C.I, permet donc l’enregistrement des voix de nos décédés dans l’Au-Delà, par le truchement d’un magnétophone et d’un micro extérieur, mais également sur PC.

Il semble que le premier message vraiment annonciateur de la Transcommunication ait été délivré le 28 janvier 1920 par l’intermédiaire du célèbre médium américain Anna WICKLAND, momentanément incorporée par l’entité Ella WHEELER WILCOX.

Le message disait : « …il viendra un temps où vous aurez des récepteurs qui enregistreront des messages provenant de ce côté de la réalité. Il ne faudra pas longtemps avant que des messages puissent venir sur ces récepteurs depuis l’Autre Monde et réveiller les gens de leur sommeil en secouant leurs principes… »

En 1930 la grande médium Suzanne GETTING, reçut des messages depuis l’Au-Delà annonçant que l’on pourrait dans l’avenir capter leurs vibrations à l’aide d’un phonographe.

La première voix enregistrée et identifiée comme provenant de l’Au-Delà, s’est manifestée à Milan dans le Laboratoire de Physique Expérimentale de l’Université Catholique le 17 septembre 1952. Là deux pères étaient en train de faire des expériences dans leur travail, mais sans aucun rapport avec la T.C.I :

thJDOOWMM1                .padre_ernetti_t

Père GEMELLI                           Père ERNETTI

C’est un peu plus tard, le 12 juin 1959, que la découverte à vraiment éclatée. Cette fois encore elle est tombée sur quelqu’un qui ne s’y attendait pas du tout, qui ne recherchait rien de semblable. Ce fut avec le suédois Friedrich JÜRGENSON qui fut nommé « le père des voix »

Friedrich018

 

Friedrich JÜRGENSON, (1903 – 1987), dans son laboratoire d’expérimentations

 

 

 

 

Konstantins_Raudive3-250x177

Vers la fin de 1969 Konstantin RAUDIVE, (1909 – 1974), découvrit lui aussi le phénomène sans l’avoir recherché. Il effectua de son vivant plus de 1000 enregistrement, et obtint des messages de 10 à 12 mots dans des langues différentes.

 

 

 

 CQNbU4yfCIE1Oh8qhl4B8HraBWk

Il faut arriver en 1979 avec Monique SIMONET pour que la France s’intéresse à la Transcommunication. Monique a effectué des centaines d’enregistrements, et réconforté ainsi un très grand nombre de personnes dans la douleur du deuil.

 

 

 

 

Cette forme de communication fut annoncée et entérinée par l’Invisible, de même par les GRANDS MESSAGERS ou MESSAGERS CHRISTIQUES 

jouvenel

 

Roland DE JOUVENEL, (message reçu en écriture médiumnique par sa mère le 3 novembre 1949) : « Un jour viendra où vous capterez les vibrations de ce plan comme vous avez capté l’électricité, et elles vous seront perceptibles… »

 

Message d’Arnaud GOURVENEC, (message reçu en écriture médiumnique par son père) : « Quelques hommes, mais qui deviennent plus nombreux recherchent une liaison avec nous par l’intermédiaire d’appareils récepteurs d’ondes, (il y a longtemps que le téléphone est utilisé à ce même usage), qui sont donc un moyen supplémentaire de recevoir un signe, c’est ainsi qu’il faut le prendre et le replacer dans un ensemble. Nous, êtres spirituels, nous savons que cela existe et que c’est possible. A partir du moment où des chrétiens avancent ce moyen pour prouver la résurrection, pilier de leur Foi, pourquoi et au nom de quoi voulez-vous qu’ils soient rejetés? Ce que vous devez faire c’est associer votre science et votre conscience, votre conscience spirituelle. Ainsi vous remettez à sa place ce moyen pour les êtres éprouvés de recevoir un signe… »

 

PALIERS ET BUT DES CONTACTS AVEC L’AU-DELA

Les contacts et la communication avec l’Au-Delà sont permis pour essentiellement 2 raisons majeures.

1°) – Tout d’abord le RECONFORT : c’est la Grâce accordée du Réconfort, consécutif à l’immense peine et au désespoir du « départ » d’un être aimé. C’est la Grâce qui nous est octroyée pour nous montrer, et nous prouver la vérité de la survivance ; Que rien ne finit, que tout continue, que nous effectuons simplement un changement de plan. Et surtout, surtout que nous nous retrouverons, que nous serons à nouveau réunis. Mais si le contact avec l’Au-Delà, si cette communication nous prouve la réalité et la certitude de notre immortalité, il nous faut ensuite accéder à un second palier qui est celui de comprendre et de retrouver le but de cette immortalité.
Nous arrivons ici à la seconde raison du permis de la communication.

2°) – Cette seconde raison, qui est le but final du permis de la communication est NOTRE ÉVOLUTION SPIRITUELLE.
Les messages qui proviennent depuis l’Autre-Côté nous aiguillent dans ce sens, ils nous parlent principalement d’Amour, et d’Amour envers les autres. La teneur de ceux reçus en écriture médiumnique est très explicite, elle souligne même l’urgence qu’il y a à comprendre, à développer et à mettre en application LES VALEURS SPIRITUELLES qui sont LES VALEURS SUPERIEURES DE NOTRE ÊTRE. Lors de notre incarnation s’efface de notre mémoire ces Dimensions Supérieures de notre Être, avec lesquelles DIEU nous créait, et le but de l’incarnation est de retrouver ces Dimensions supérieures de notre conscience. Ces dimensions invisibles qui seront les seuls bagages avec lesquels nous devrons arriver sur l’Autre Plan de la Réalité. Cependant il est sûr que nous ne pouvons accéder seul à ces Valeurs, nous avons besoin des autres. Si l’on sait observer et analyser sur ce chemin de la spiritualité, comme tout au long de notre vie, force est de se rendre à l’évidence que nous sommes à des moments propices mis en présence de personnes, et confrontés à des situations, des évènements qui serviront de détonateurs.

Mais chaque être est unique et doit ensuite se réaliser dans son UNICITE et dans son AUTHENTICITE, c’est se LIBERER en somme d’un CONNU LIMITE. Nous devons sur terre DONNER, AIMER, COMPRENDRE et ECHANGER. Nous ne donnons pas seulement ce que l’on a, mais aussi ce que l’on est. Donner est aussi important qu’Aimer, car nous sommes redevables de ce que nous avons reçus. Plus nous recevons, plus nous devons donner.

Nous pouvons constater ainsi, non seulement l’importance, mais aussi le sérieux, et même dirais-je le sacré de le communication avec l’Au-Delà.

gourvenec

Arnaud GOURVENEC : « … C’est la nécessité de progression spirituelle qui autorise l’écriture automatique, les messages technologiques, les signes demandés et déclarés, car elle seule fait franchir les zones friables des délires humains… » Cette optique nous amène à penser et à considérer combien il est important de souligner que la communication est permise et autorisée pour tous ; autrement dit qu’elle n’est nullement réservée à quelques privilégiés. Cette notion sous-entend alors 2 développements :
a) – Le contact n’est pas l’exclusivité de certaines personnes, ou d’autres encore qui se prétendraient des « élus » ; il est accordé à chacun, selon la nécessité perçue par l’Invisible.
b) – De même ces contacts accordés et autorisés,tous ces signes reçus, ne doivent pas être jalousement gardés, mais sont donnés dans un but de partage. L’immense bonheur d’une grâce octroyée doit rejaillir sur le Tout, et pour le bien de Tous. Elle doit trouver son corollaire dans et par le partage. Ces mêmes grands messagers nous le disent.

sans-titre8

Pierre MONNIER : (message donné à sa mère) « …Que tous ceux qui ont entendus les voix tendres de leurs trépassés murmurer des paroles de force, de consolation et d’amour, affirmant la vérité magnifique de la « bonne nouvelle » apportée par le Christ de Dieu, repoussent la coupable résolution de garder pour eux seuls les révélations supraterrestres qui ont rempli de certitude leur coeur déchiré ! Qu’ils répandent autour d’eux les richesses qui leur sont confiées pour les partager avec leurs frères. »

 

 

 thE7LA9HLBArnaud GOURVENEC : « …La connaissance de l’Au-Delà ne concerne pas que des initiés, mais tout homme venant en ce monde. L’homme doit faire progresser l’homme vers le Royaume de Dieu. De même que les progrès scientifiques autorise des explorations et voyages nouveaux, de même le progrès spirituel justifie l’exploration de l’Au-Delà… »

 

                                        **********

 

Les DANGERS

Interpeller l’Au-Delà comporte des dangers qu’il serait inconsidéré de négliger. Nous comparons la Transcommunication, comme toutes formes de contacts avec l’Invisible, à un médicament. Comme lui, elle peut soulager et même guérir, mais avant de l’utiliser il faut lire attentivement les effets indésirables.
Dans nos débuts où nous appelions sans trop solliciter les protections au préalable, nous avons été confrontés à certains cas de figures où des entités interféraient pour proférer des insultes, ou se faisaient alors passer pour un être cher appelé, délivrant des messages dont la teneur avait pour but de déstabiliser.
Pour palier à ces inconvénients, qui peuvent se révéler parfois d’une portée incalculable, il nécessite, après avoir bien évidemment demandé la permission du contact, de requérir l’aide et la protection de ses propres guides, des guides de la personne appelée et des guides supérieurs. Sans oublier en fin du contact, le remerciement qui est l’une des lois fondamentales de l’Au-Delà. Il y a aussi des états d’esprit avec lesquels il faut impérativement s’abstenir d’interpeller l’Invisible :

1) – l’amusement
2) – la simple curiosité
3) – la demande qui servirait uniquement à des besoins matériels.

Il ne faut pas, de même, considérer la TCI à l’instar d’un téléphone qui servirait de liaison quasi-permanente avec l’être cher, ou pour être plus explicite, ne pas effectuer un harcèlement qui lui porterait préjudice dans l’évolution qu’il doit entreprendre.
Il est préconisé en transcommunication de limiter la durée d’un contact à 10, voire 15 minutes grand maximum, et à une cadence d’appels de 2 fois par semaine au plus dans les débuts, pour ensuite espacer progressivement.

« N’usez de la TCI que dans une seule nécessité pour laquelle l’Au-delà vous pourvoira, celle de quémander la communication qui soulage la peine de la séparation temporelle et qui conduit aussi à l’évolution de l’Ame par le réconfort de l’esprit. Dans une telle requête légitime, et tout en tenant compte bien sûr que la patience est aussi une des lois de l’Invisible, la transcommunication peut s’auréoler de cette vérité : ‘Demandez et il vous sera accordé.’ »

ANALYSE

Dans un début de recherche scientifique, dirons nous, des analyses ont été effectuées sur la différence des fréquences hertziennes (Hertz : unité de fréquence des vibrations du son, des bruits, de la voix) des voix reçues en transcommunication, en opposition aux voix émises ici sur Terre.

CARACTÉRISTIQUES DE LA VOIX ICI SUR TERRE :

 Il y a 2 types de voix :

    • les voix parlées
    • les voix chantées (dont les paramètres sont différents puisqu’il s’agit de voix particulièrement travaillées pour produire les sons relatifs au chant) :
      L’analyse qui nous intéresse porte sur une comparaison faisant référence aux voix parlées, et pratiquée par des ingénieurs en acoustique, à laquelle s’annexaient des informations recueillies auprès de phoniatres. Tableau résultant d’une moyenne entre les chiffres des fréquences basses et des fréquences hautes données par chaque docteur.
      Ainsi pour obtenir des données plus sélectives n’a été retenu ici comme critère de comparaison chez l’homme, chez la femme et chez l’enfant, le chiffre de la fréquence la plus basse et celui de la plus élevée, communiqué par ces docteurs :

image002

Pour exemple la première voix qui fut analysée, l’a été par l’ingénieur brésilien Carlos Eduardo LUZ sur la voix de Konstantin RAUDIVE (décédé en 1974), dans un message réceptionné par le biais du téléphone, et par la grande Transcommunicatrice brésilienne Sonia RINALDI. A cette analyse la voix de K. RAUDIVE atteint 1428 Hertz (à noter cette fréquence extrêmement élevée, alors qu’à l’écoute du message la voix est d’une intonation grave).

jpgConstantinRaudive

Il est également important de noter que ce message atteint une fréquence en voix parlée supérieure à la plus haute note sur la gamme d’une portée musicale. C’est à dire plus haute que le contre-fa dans l’air de la Reine de la nuit de l’opéra « La Flute enchantée » de Wolfgang Amadeus Mozart. Il a été également pratiqué des analyses comparatives avec des voix reçues par magnétophone, lors de contacts TCI bien sûr, et qui ont fait apparaître de même des fréquences extrêmement élevées, bien plus élévées que les fréquences relatives aux voix humaines.

Dans une optique scientifique, plusieurs analyses électro acoustiques ont été réalisées :

1ère ANALYSE : Effectuée en 1964 dans un institut privé, le Deutches Institut Für Feldphysik, (Institut allemand de physique des champs), à Northeim, avec le physicien Burckart HEIM, reconnu aujourd’hui comme l’un des plus grands physiciens de notre époque. Avec aussi W. SCHOTT, ingénieur du son, Hans BENDER, professeur de l’Institut de parapsychologie de Fribourg-en-Brisgau. Et d’autres physiciens présents comme observateurs.

2ème ANALYSE : En octobre 1965 à NYSUND en SUEDE, avec Burckart HEIM et W. SCHOTT

3ème ANALYSE : En mai 1970 avec encore une équipe améliorée. Le résultat le plus clair pour nous, est que le professeur Hans BENDER finit par admettre de plus en plus nettement l’origine paranormale hautement probable de ces voix, et finit même par déclarer que leur découverte était probablement aussi importante, et peut-être même plus, que celle de la physique nucléaire.

D’autres analyses du même type ont été réalisées à l’Institut Electrotechnique de TURIN à la demande du professeur Renato ORSO. Les résultats de ces analyses ont été connus dès la fin d’octobre 1985. Elles ont porté sur dix enregistrements paranormaux de groupes de mots. Le professeur ORSO les prononça en les enregistrant sur une autre bande qui servit ainsi de base de comparaison. Il faut savoir que toute voix humaine normale comporte une fréquence fondamentale que seule les cordes vocales peuvent produire au passage de l’air expiré par les poumons. Celle-ci correspond au nombre de vibrations effectuées par les cordes vocales en une seconde. L’analyse très rigoureuse menée par Renato ORSO, permis de prouver que ces voix paranormales ne comportaient pas de fréquence fondamentale. LES PERSONNES QUI LES ONT PRONONCEES NE POSSEDAIENT DONC PAS DE CORDES VOCALES.

Effectivement la FORMATION non LARYNGEE de ces VOIX fut confirmée par des recherches effectuées à l’Institut Electronique de Turin. L’ingénieur écossais Alexander MAC RAE, considéré comme l’un des 5 meilleurs spécialistes du monde occidental dans le domaine de l’analyse des voix, s’est livré lui aussi entre autre, à une analyse linguistique des messages généralement enregistrés en T.C.I. Ses résultats recoupent d’ailleurs ceux d’autres chercheurs.

Il a remarqué et noté entre autre :

 une façon de parler tout à fait particulière
 Un allongement inhabituel des voyelles
 Un langage synthétique

Cette information capitale, établie et prouvée par l’analyse très rigoureuse menée par Renato ORSO que ces voix reçues de l’Au-Delà sont bien prononcées par des personnes qui ne possèdent pas de cordes vocales, semble bien confirmée par d’autres analyses réalisées tout récemment au BRESIL.

Ces études analytiques montrent en un premier point une ouverture existante sur une recherche à caractère scientifique, et des travaux positifs et constructifs concernant la réalité de la survivance.

Ensuite cette même recherche met en évidence la confirmation de prédictions antérieures reçues par communication médiumnique. Car on peut dire que le premier message annonciateur de la transcommunication a été délivré le 28 janvier 1920, par l’intermédiaire du célèbre Médium américain Anna WICKLAND, momentanément incorporée par l’entité « Ella WHEERLER WILCOX » , qui prédisait qu’il viendrait un temps où nous aurions des récepteurs qui enregistreraient des messages venant de leur côté de la réalité.
Elle poursuivait ainsi « …« il ne faudra pas longtemps avant que des messages ne puissent venir sur ces récepteurs depuis l’autre Monde, et réveiller les gens de leur sommeil en secouant leurs principes »

On a pu également constater dans cette forme de contact des phénomènes qui échappent aux lois de notre physique.

 L’on peut citer 2 cas probants :

    • Les voix reverses : (voir aussi la rubrique: « Preuves scientifiques en T.C.I », consacrée à ce phénomène)

Un message écouté qui s’est imprimé à l’enregistrement, puis passé à l’envers sur un appareil qui en donne la possibilité, permet de constater qu’il était reçu au même endroit sur le message initial inversé, c’est à dire en superposition, une autre phrase, ou un autre mot, tout aussi audible mais différent, ou aussi bien identique, mais émis alors sur une tout autre intonation.

Concernant ce phénomène, il a été demandé au Docteur Augusto BERESAWKAS de l’Université de Sao Paulo : – « Serait-il possible avec les connaissances actuelles de l’électronique, de produire des Voix Reverses sur terre, »

Réponse du Dr BERESAWKAS : – « Non, il n’y a aucun procédé connu, (ici sur terre), avec lequel il serait possible d’enregistrer une voix dans un sens puis une autre dans un sens inverse, au dessus, (au verso) de la première. Si nous essayons de faire cela artificiellement, les deux seraient déformées. S’il existe une quelconque loi dans laquelle ces voix superposées ne se déforment pas mutuellement, nous scientifiques, l’ignorons encore, considérant le traitement des signaux conventionnels. Nous ne disposons pour le moment d’aucun procédé mathématique, ou logiciel, avec lequel nous puissions générer artificiellement, en partant d’une voix, une autre par dessus, dans le sens inverse, et que toutes deux soient parfaitement intelligibles et audibles ».

Une question complémentaire a été posée au Dr BERESAWKAS : – « Techniquement parlant, comment pourrait se produire une voix reverse ? »

Réponse du DOCTEUR : – « La principale explication pour la manifestation de Voix Reverse est d’admettre qu’il existe une fluctation temporelle entre notre réalité et les autres réalités, qui peuvent être exprimées par une Hélicoïde* »

(* L’Hélicoïde représente le sens de mouvement du temps dans les autres Réalités)

    • Enregistrement sur cassette en position lecture :

Tous les transcommunicateurs avons été amenés à constater que des messages pouvaient également s’enregistrer durant la réécoute d’un contact, ou de même sur une cassette qui passerait sur un magnétophone en position lecture.

Il est force de constater de plus en plus que des messages provenant de l’Au-Delà s’enregistrent aussi sur des répondeurs téléphoniques, ou interfèrent en direct.

 Je me souviens avoir fait un jour à la demande d’une amie, le message vocal d’annonce sur le répondeur de son téléphone. Vivant seule, elle désirait par sécurité que les éventuelles personnes qui appelleraient, et ne la connaissant pas, entendent une voix masculine pour donner ainsi l’impression qu’elle ne vivait pas seule.

Je collationnait donc : « Vous avez bien fait le numéro de Madame Margot.L., merci de laisser un message »

Lorsque nous réécoutâmes l’annonce afin de constater si elle s’était bien enregistrée, nous pûmes entendre, juste après que j’eus formulé :  » Vous avez bien fait le numéro de Madame Margot L….. » ; Une voix féminine jeune s’imprimer à la suite de ces mots, et qui ajoutait : « C’est ici ! »

 Une autre fois, cette amie et moi étions allés un soir au restaurant. A notre retour à son domicile mon amie écouta le répondeur de son téléphone. L’un des appels qui s’étaient enregistrés, provenait de sa sœur, qui à la fin de son message concluait par :  » …puisque tu n’es pas là je te rappellerai ». C’est alors qu’à nouveau s’était imprimé, juste après les trois derniers mots de la phrase de sa sœur : …je te rappellerai », la même voix paranormale de cette jeune femme qui ponctuait par cette remarque : « Qu’est-ce qu’on l’attend ! »

 Il m’est arrivé un jour d’obtenir la confirmation de cette possibilité d’intervention depuis l’Au-Delà de nos êtres Aimés. J’avais dans mes débuts en Transcommunication, appelé en contact à la demande d’une dame, son jeune fils décédé. A l’une de mes questions que j’adressais au garçon dans le but qu’il puisse donner un très beau message de réconfort à sa Maman, il répondit par ces trois mots :  » J’étais au téléphone ». N’en comprenant pas alors la signification, j’appelais cette dame pour lui faire part de cette réponse quelque peu énigmatique pour moi à l’époque. La Maman m’informa que quelques jours plus tôt elle était en conversation au téléphone avec une de ses amies, lorsqu’elle entendit très nettement la voix de son enfant interférer, et lui dire : « Je suis là !, je suis là ! ». Ainsi son fils confirmait par la T.C.I que c’était bien lui qui était intervenu dans sa communication téléphonique.

ANNEXE SCIENTIFIQUE

Dans le livre, « A l’Ecoute de l’Au-Delà », co-écrit par le père François BRUNE et Rémy CHAUVIN homme de science, et professeur honoraire à la Sorbonne, qui a le mérite sur nombre de ses confrères, de n’avoir aucun a priori, Rémy CHAUVIN écrit dans le chapitre intitulé : « La leçon de science » :
« L’étrange est partout, dès qu’on gratte un peu la surface rassurante des choses. Est-ce que le paranormal ne serait autre que du normal qu’on ne veut pas voir parce qu’il dérange énormément ? Les rationalistes jettent l’anathème sur tout cela… Leur rage tient de la crainte inavoué qui les tenaille. Si tout cela était vrai, la science bascule et notre univers familier avec elle… C’est pourquoi ils se réfugient dans la malédiction peureuse, au point souvent de nier l’évidence »

Ou encore, comme l’écrit le pédiatre américain Melvin MORSE, dans sa conclusion sur l’Etude de Seattle qu’il a entreprise scientifiquement durant 10 années, et qui a apporté la preuve que les E.F.M, (Expériences aux Frontières de la Mort), sont bien des incursions dans l’Immortalité ; comme l’écrit donc Melvin MORSE sur l’attitude de tous ces scientifiques, ou pseudo chercheurs qui veulent nier l’évidence, pour les qualifier : « d’un réductionnismes sommaire ».

Cette attitude de refus n’est pas celle qui convient, car bien sûr comme l’on dit : « A quoi cela sert-il de refuser les faits, ils auront raison de vous tôt ou tard ! »

Citons aussi cette pensée de Blaise PASCAL : « L’ultime démarche de la raison, est d’admettre qu’il y a une infinité de choses qui la surpasse »

MATÉRIELS ET TECHNIQUES

Il y a plusieurs façons de pratiquer les enregistrements, nous décrivons ci-après les plus courantes mais qui requièrent cependant certains critères à suivre.

1°) – Mais parlons avant tout du matériel nécessaire :

micromagneto            th10

Le magnétophone avec variateur de vitesse et le micro omnidirectionnel ou unidirectionnel selon support utilisé, ou sur ordinateur avec un logiciel permettant l’enregistrement, comme AUDA CITY 

19762b2                                                                                                                                       Auda City      

Certains chercheurs utilisent même des vieilles radios à lampes des années 1950 (V.D.R : Voix Directes par la Radio dont l’abréviation en anglais est D.V.R) et obtiennent des résultats époustouflants.

                                                 ( Yves LINÈS pratique la Transcommunication Audio depuis 1990 )

Contact_TCI_Audio
« Séance d’un contact en transcommunication audio »
  Yves LINÈS et le médium Henry VIGNAUD
Ecoute_de_TCI_
« Ensuite, écoute de l’enregistrement TCI »

2°) – Pratique de la technique :
Nous savons que de l’autre côté du voile, la communication se fait principalement par la pensée, de sorte que pour entendre ces voix il est recommandé d’adjoindre à l’enregistrement ce que nous appelons des supports, c’est à dire tout ce qui est susceptible d’émettre des vibrations sonores afin de permettre à nos Invisibles de prendre appui pour reconstituer des mots, des syllabes qui nous soient perceptibles. Il en existe de différents :

  • supports neutres :
    • vibrations sans aucun son en annexe • eau, papier froissé, frottements, sonnerie de pendule, métronome, etc… (avec ce type de support l’on réceptionne principalement des voix murmurées ou chuchotées que l’on caractérise de voix souffles. Il faut noter un inconvénient avec cette sorte de voix, leur faible audibilité qui prête souvent à interprétation sur la teneur du message. Autrement dit il y a bien intervention de l’Au-Delà, mais il y a risque de ne pas bien déterminer ce qui a voulu être dit. Par exemple si plusieurs personnes écoutent le messages, chacun pourra entendre un mot ou une phrase différente, ceci dû encore une fois à la faiblesse de réception avec cette classe de supports)
  • support de radio :
    • émissions en langues étrangères (Allemand, Russe, Slave, Hébreu), éviter les langues latines lorsqu’elles ne sont pas maîtrisées car ce sont des idiomes comportant parfois des consonances francisées.(Ce support de radio émettant en langue étrangère, permet de recevoir des voix d’une audition beaucoup plus nette et beaucoup plus forte)
  • supports préenregistrés :
    bruits neutres ou émissions de radio enregistrées au préalable sur une cassette qui passera sur un autre magnétophone en position lecture (un même support ne doit être utilisé qu’une fois seulement).
    Les voix peuvent être reçues sur des intonations différentes d’un enregistrement à l’autre, et parfois au cours d’un même enregistrement.

Il existe principalement 4 types de voix :

1-  Graves ou très graves, que l’on classifie de voix caverneuses
2- Aigues ou très aigues, que l’on classifie de voix métalliques
3- Murmurées ou chuchotées, que l’on répertorie de voix souffles
4- Intonations normales. dites voix reconstituées

En ce qui concerne l’intonation de ces voix, il est bien évident que la voix terrestre est produite par le larynx qui est un organe du corps physique, et qui n’existe plus de l’autre côté, comme de même les cordes vocales, tout au moins sous la forme qui nous est connue ; de sorte qu’il ne faut pas s’attendre systématiquement à ce que la personne dans l’Au-Delà parle de la même voix que de son vivant sur Terre.
Il arrive parfois d’obtenir des voix parfaitement reconnues, c’est à dire identiques à celle qu’ils avaient ici, mais ce n’est guère fréquent.
D’ailleurs un message depuis l’Au-Delà a été donné le 02 février 1930 par Max GETTING, dans une communication reçue par l’intermédiaire de son épouse SUZANNE. Ce message disait en substance (nous vous livrons la partie du message qui nous intéresse) : « les ondes qui rayonnent des entités ne sont pas dotées de la même sonorité que celles qui s’extériorisent d’un gosier humain »

                                                Les Autres Transcommunicateurs français :

 

              photos4              photo          Joël Ury         17191145_264095420704225_4033900238864163630_n                         Monique et Jacques BLANC-GARIN                                Anne-Marie  LIZANO                                             Joël URY (IFRES)                                  Marc PAGE

                     (Association INFINITUDE)                                                       

 maryline Grolaud portrait        548806_100511720112855_1411214210_n        frederic neau       index        Fabrice SABATIER 2

  Maryline GROLAUD                           Michel Yves                                        Frédéric NEAU                                Christophe GUILBERT                          Fabrice SABATIER    

Maryse_and_John Locke                   

                 Maryse et John LOCKE                                                                   

                                                      Les Transcomunicateurs internationaux :

 

             fischbach-jules-maggy                      sonia rinaldi           Marcello-Bacci-300x180

 Maguy et Jules HARSCH-FISCHBACH ( Luxembourg)                                  Sonia RINALDI ( Brésil)                                               Macello BACCI  (Italie)

 Ernst Senkowski et              MarkMacy                      Dr.Klein                            DraAnabela-Cordoso

    Ernst SENKOWSKI et Gesa DRÖGE (Allemagne)             Mark MACY (Etats-Unis)           Docteur Adrian KLEIN (Israël)                      Anabela CARDOSO  (Portugal)

(c)butler2004_tom_and_lisa_butler_1116343105

        Lisa et Tom BUTLER (Etats-Unis)

                                                                                 (Ces deux listes ne sont pas exhaustives)