24 juin 2016 admincathy

HOMMAGE à Monique SIMONET

Monique_SIMONET3_320x200_Nous souhaitons rendre un vif hommage à Monique SIMONET partie pour l’Autre Monde ce 21 juin 2016

Monique est la pionnière en France de la Transcommunication, c’est elle qui la première en 1979 a expérimenté dans l’hexagone cette technique de contact avec l’Au-Delà. Elle a obtenu sur un simple petit magnétophone la voix de son papa décédé. Elle a par la suite effectué des centaines d’enregistrements pour répondre aux nombreuses demandes qu’elle recevait de personnes dans l’épreuve du deuil. Une noble mission qu’elle s’est assignée et qu’elle a assumée de sa grande gentillesse, et de tout son altruisme.

Monique  a réconforté beaucoup d’êtres éprouvés, elle nous a permis la remontée du gouffre de la désespérance vers la lumière du sublime espoir.

Je fais partie de ceux qui lui sont totalement redevables C’est grâce à cette grande dame que j’ai pu un jour de 1991 entendre, enregistré sur une bande magnétique, la voix de maman décédée quelques mois plus tôt. C’est son premier livre : « A l’écoute de l’Invisible« , qui m’a aiguillé vers la T.C.I que je pratique maintenant depuis plus de vingt six ans.

Monique était devenue une amie, nous avions un temps correspondu, et elle m’avait fait la confiance de l’aider, puisque durant une période elle m’adressait des personnes dans la douleur du deuil, pour qu’à mon tour je puisse répondre à leur attente d’un contact en Transcommunication, jusqu’à ce que je fus également moi-même submergé par les demandes qui me parvenaient. Monique est aussi indirectement la résultante de tout ce cheminement qui m’a conduit entre autre, toujours dans cette même année de 1991, à créer une association qui se poursuit maintenant par « Source de Vie Toulouse » avec Cathy et Albert.                                                                                                                   frise coeurs

Un jour Monique avait ressenti qu’elle devait prendre une photo de sa télévision éteinte. Au développement, le visage de son père décédé s’était imprimé sur la pellicule, fidèle à un portrait qu’elle possédait de lui. Par la suite Monique a pratiqué la Transcommunication vidéo.

thN0DV7C1Q  Portrait du papa de Monique Simonet

thN0DV7C1Q2  Image de son papa qui s’était imprimée sur la pellicule                

                                              

Monique SIMONET a rejoint cet Au-Delà qu’elle a tant contacté, non seulement elle a retrouvé tous ses aimés qui l’avaient précédée, mais il est certain qu’elle a été également accueillie par tous ceux qu’elle avait appelés sur son petit magnétophone en leur donnant la possibilité de réconforter leurs êtres chers ici sur terre.

Merci beaucoup Monique…

CQNbU4yfCIE1Oh8qhl4B8HraBWk

  • Monique avait eu aussi le gentillesse de me faire cadeau de deux messages qu’elle avait reçu en T.C.I de son mari. Je vous les fais écouter ci-après :

1°)- Message dans lequel son mari lui dit : 

« Je suis là tout près de toi »

 

2°)- Message où il lui donne cette merveilleuse phrase qui lui assure toujours de son Amour : « Oh je t’aime ma petite biche, faut pas pleurer, je te plains ». A noter que « ma petite biche » est une expression qu’il lui disait ici sur terre.

« Oh j’ t’aime ma petite biche, faut pas pleurer, je te plains »

Yves Linès 

 printemps