PORTRAIT Cathy A

Carolegruissan_50_50_-70752

Par Cathy Archerfrise coeurs

Les jours importants comme la fête des Mères, ou un jour d’Anniversaire, c’est rare, ce jour-là si je n’ai pas un signe de ma fille Carole.

Je vous fais partager ci-dessous quelques uns de ces jolis « clins d’oeils » !

Lors d’un déplacement de notre Association

roses et lysA CAEN, au lendemain d’une conférence : je suis entrée avec un des mes amis dans une église. C’était ce jour là la fête des Mères, et je n’y avais pas pensé.
Une messe se déroulait et pour ne pas déranger, nous nous sommes faufilés sur le côté. J’ai ressenti d’un coup une chaleur m’envelopper et j’ai alors éprouvé l’envie de pleurer… C’est vrai que c’était un endroit très fort en énergies. Me sentant très mal, je me suis redirigée vers le fond de l’église, … et soudain j’ai entendu une dame dire au micro : « nous aurons une pensée particulière en ce jour de Fête des Mères, pour les Mamans qui ont perdu un enfant »……Fort surpris lui aussi, mon ami m’a rejointe en me demandant si j’avais bien entendu ? Puis il m’a conseillé de tourner la tête, car les surprises n’étaient pas terminées. Et là…sur ma droite, je vis alors un gros bouquet de fleurs avec des roses et des LYS et il y en avait aussi dans l’autel… ! Quant on sait ce que le LYS représente comme symbole pour moi, j’ai compris ce jour là que ma fille ne m’avait pas oubliée…

frise coeurs

Jour de fête des Mères

Nous étions en Auvergne pour fêter les 80 ans de mes beaux-parents. Moralement, je n’étais pas très bien.
Je pensais à ma fille quand soudain les essuies-glaces de la voiture se sont mis en marche. C’est vrai qu’ils se déclenchent tout seuls dès qu’il y a une goutte d’eau, mais ce matin là, il faisait un soleil radieux…
Mon mari était impressionné ! Ma belle sœur, derrière moi, aussi !
Je ne l’ai su qu’après, mais cette dernière, voyant cela, a demandé mentalement à Carole de refaire marcher les essuies-glaces, si c’était bien un signe d’elle. De le faire pour sa Maman, qui en avait besoin, mais aussi pour elle. Et les essuies-glaces ont remarché une fois. J’ai commencé à regarder du coin de l’œil le tableau de bord, pensant à une « farce de mon mari »….mais il m’a assuré n’avoir rien touché. A ce moment, pour la troisième fois, l’essuie-glace est reparti. Et comme mon mari remerciait lui aussi silencieusement, une quatrième fois….. et plus rien !
Mon mari m’a dit après qu’il avait trouvé un trèfle à 4 feuilles le matin même.trèfle
Relation ? …

frise coeurs

Histoire de la HUPETTE

hupette_50_-14162

Un matin de fête des Mères, je me suis levée très triste, on comprend aisément pourquoi ! En voyant ma tête, mon mari m’a dit : « Oh, toi tu ne vas pas bien aujourd’hui ! ». « Non, lui ai-je répondu, Carole me manque. C’est aujourd’hui ma fête, et j’aimerais tellement avoir un COUCOU d’elle » !

« Ne t’inquiètes pas, me répondit mon mari, tu l’auras sans aucun doute ton COUCOU… »

Puis nous sommes partis chercher ma Maman qui à l’époque venait manger tous les Dimanches à la maison. A midi, alors que nous nous mettions à table, soudainement un cri a retenti, presque assourdissant ! « houp houp houp !! »

Je suis devenue blême… « Qu’est-ce que c’est ? C’est un oiseau, mais où est-il ? » Le Cri sourd continuait…. inlassablement. Nous avions l’impression que cet oiseau était tout près…peut-être dans le garage.

Je sortis doucement, pour chercher dans le garage tandis que mon mari faisait le tour de la maison. Tout à coup, je la vis…. Là ….TOUT EN HAUT,…. sur le toit. Il s’agissait d’une petite HUPETTE (une huppe fasciée) qui en me voyant me lança à nouveau un HOUP-HOUP-HOUP…. De plus, elle penchait la tête vers moi, en me regardant, comme pour me faire une révérence.

J’avais compris…. Ma fille ne m’avait pas oublié en ce jour sacré.. et m’avait envoyé un COUCOU ! !!

frise coeurs

APPORT D’OBJET :

Un magnifique signe dont je vous parlerai, un APPORT d’OBJET consistant en la découverte d’un petit pendentif au nom de Carole trouvé chez une amie, Sylvie. Il faut spécifier que le mari de notre amie, venait de perdre son papa trois semaines auparavant.

Ce jour là il est descendu dans le sous-sol de sa maison pour prendre des mesures car il prévoyait la réalisation d’un studio. Il entra alors dans une petite pièce fermée, où était entreposé des pots de peinture, pièce où personne n’était rentré depuis plusieurs mois.

Il observait les dimensions de la pièce, pensant peut-être l’exploiter pour faire une salle de bains quand soudain son regard fut attiré par un objet brillant sur le sol. Il se pencha et releva une petite chaîne. Intrigué, il se dirigea vers une source de lumière pour observer sa trouvaille et s’aperçut qu’il s’agissait d’un petit pendentif nominatif portant le prénom de Carole. Il appela sa femme et lui demanda si elle connaissait une autre Carole que la fille de Cathy et Albert ?

Son épouse aussi intriguée que lui répondit par la négative et lui demanda de lui montrer où il avait trouvé ce bijou.

En lui désignant l’endroit, au sol, il observa autre chose et ramassa cet autre objet qu’il n’avait pas vu la 1ère fois…. Ahuri, il découvrit dans sa main une étiquette nominative (que l’on coud dans les vêtements des enfants pour les identifier quand ils partent, par exemple, en colonie ….). Sur cette étiquette était marqué : Carole ARCHER.  Etrangement, cette étiquette était exempte de toute poussière…. alors qu’elle était par terre ! Là, aucun doute possible !

Pendentif_et_etiquette_nominative_320x200_-26fa6
Pendentif nominatif et étiquette

Ils se sont empressés tous deux de nous téléphoner et de nous raconter leur trouvaille. Après recherche de notre part, il s’est avéré que ce pendentif n’avait jamais existé (Carole en avait deux en sa possession que nous avions retrouvés)… et que l’étiquette surgissait de je ne sais où… (j’en avais bien un rouleau quelque part à la maison, qui datait d’au moins une dizaine d’années… mais où ???)

Pour nous il s’agit d’un apport merveilleux que Carole nous a offert et elle a choisi de le mettre sur le chemin de cet homme qu’elle connaissait et qu’elle estimait, pour lui prouver la survivance, en l’occurrence de son Papa qui venait de quitter ce monde…

frise coeurs

TABLEAU DU LYS :

Un de nos amis, Christophe, a peint plusieurs tableaux qu’il offre souvent autour de lui. Christophe a la certitude que lorsqu’il peint, l’Invisible l’aide afin que le tableau prenne une apparence plutôt qu’une autre.

Le LYS  représente pour nous un symbole très fort……car nous avions mis un bouquet de LYS blancs dans les mains de Carole, le jour de son enterrement, et au début elle se manifestait souvent par cette odeur de fleur très forte !

Christophe nous avait déjà peint un premier tableau voici quelques années qui représentait déjà un bouquet de LYS.

La surprise qu’il nous a faite, a été de nous offrir un second tableau qu’il nous a donné pour l’anniversaire terrestre de notre fille…le 13 Novembre.

Ce tableau représente un LYS très grand et magnifique
Christophe nous a expliqué qu’il s’était fait aider d’une amie, peintre, pour l’arrière plan de la toile.
La technique de cette amie est particulière : elle choisit la couleur et emplâtre la toile de gros paquets de peinture pour ensuite faire couler un peu d’eau dessus afin de finir par de petits coups d’éponge ou de chiffon. Si le procédé semble original, le résultat est toujours éloquent.
Ils ont donc terminé le fond ensembles et un phénomène s’est produit. Les tâches sur le fond du tableau avaient formé une silhouette, sur la droite du LYS… celle d’une femme debout, les mains jointes, levant la tête vers le ciel, portant une longue robe et coiffée d’un voile. Juste au dessus de sa tête, une tache jaune, la seule sur le tableau, donne l’illusion de la Lumière Divine.

On dirait une jeune fille qui prie…

Vous pouvez voir une photo de ce tableau, avec la silhouette à droite prise de près.

Tableau du Lys
Tableau du LYS 2 [640x480]
DSC02808Vierge_de_pres_320x200_-b6814
                                      Silhouette de près

 

frise coeurs